Sa Vie

 

 

 

Pocket était une petite chatte de couleur feu, et la première fois que je t’ai vu, c’est dans mon jardin, tu devais avoir 4 ou 5 mois, tu étais toute petite, maigre, et surtout très méfiante, alors je t’avais mis une soucoupe de lait, puis à partir de ce moment là, tu revenais me voir tous les jours.
Quand tu venais au début, tu n’avais pas de collier, je croyais que tu étais un chat abandonné, mais par la suite, j’ai appris que tu avais des maîtres, qui s’occupait mal de toi, qui je pense te maltraiter vu la méfiance que tu avais envers moi.
Un jour tes maîtres sont venus nous voir, et nous ont dit que soit il l’a mettait à la SPA, ou alors il nous proposé de s’occupé de Gribouille qui était son ancien nom, nous avons tout de suite accepté de devenir ses maîtres, et nous l’avons rebaptisée Pocket.
C’était le début d’une histoire formidable, tu étais une chatte de couleur feu, qui était du plus belle effet, tu étais douce, gentille, tu avais beaucoup d’affection pour nous, mais tu étais un rien collante et qui miaulait très rarement. On s’est tout de suite entendues à la perfection malgré quelques bêtises, tu aimais jouer surtout avec les lacets, te faire caresser, dormir avec moi et tu passais tout les soirées avec nous au bout de la banquette et tu aimais beaucoup regarder la télé, on aurait cru que tu comprenais le film.
Elle nous suivait partout, elle nous adorait, se mettait à ronronner rien que quand on lui parlait, son seul défaut était de ne pas apprécier ses congénères, les autres chats… il ne fallait pas qu’elle en entende parler.
Tu nous as tant donné durant ces deux années qui ont été courte pour profiter de toi, tu étais si mignonne et tu laisses un grand vide autour de nous.
Je me souviens d’elle comme si elle était partie hier dans l’au-delà.
Tout en écrivant, j’ai les larmes aux yeux, je me souviens de la douceur de son poil aux multiples couleur
Je n’ai plus repris de chat après elle, car cela fait trop mal de perdre un animal que l’on aime.
Par ta présence, tu as fait en sorte que chaque jour de notre vite soit illuminée de ta joie de vivre.
Aujourd’hui tu reposes dans ton jardin, parmi les fleurs, ce jardin que tu as si souvent gambadé.
Repose en paix au Paradis des Chats.
Ma petite Pocket était la chatte la plus extraordinaire que j’ai jamais connu, elle restera à jamais dans mon cœur.
Nous ne t’oublierons jamais.